Grèce: pas de problème de liquidités “jusqu’à l’été”

1091121_grece-pas-de-probleme-de-liquidites-jusqua-lete-selon-le-ministre-de-leconomie-web-0204142304673

Grèce: pas de problème de liquidités “jusqu’à l’été”, selon le ministre de l’Economie
LE 07/02 À 18:48, MIS À JOUR À 18:54
image: http://www.lesechos.fr/medias/2015/02/07/1091121_grece-pas-de-probleme-de-liquidites-jusqua-lete-selon-le-ministre-de-leconomie-web-0204142304673_660x440p.jpg
Le ministre grec de l’Economie Georges Stathakis a déclaré samedi que la Grèce ne serait pas confrontée à un manque de liquidités avant l’été.1 / 1

Athènes n’aura pas de problème de liquidités durant la période de négociations avec ses partenaires de la zone euro qui se terminera cet été, a déclaré samedi le ministre grec de l’Economie Georges Stathakis.

Le gouvernement grec et l’UE font monter la pression, à quatre jours d’un Eurogroupe à Bruxelles qui réunira les 19 ministres des Finances de la zone euro, et à cinq jours d’un sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE, toujours à Bruxelles. Le ministre grec de l’Economie Georges Stathakis a estimé samedi que la Grèce ne souffrirait pas d’un manque de liquidités jusqu’à l’été, grâce à un plan gouvernemental de renforcement du système de la perception des impôts. Il réagissait à la publication d’une interview qu’il a donnée au “Wall Street Journal”, dans laquelle il est cité disant: “Nous aurons des problèmes de liquidité en mars si les impôts ne s’améliorent pas, et alors nous verrons à quel point l’Europe sera dure”.
“Je n’ai pas dit qu’il y aurait des problèmes de liquidité en mars” a-t-il assuré sur son compte Twitter, ajoutant que le discours de politique générale que fera dimanche le Premier ministre Alexis Tsipras devant le gouvernement “comprend un plan d’augmentation des recettes provenant des impôts, assurant ainsi la trésorerie nécessaire”. “Il n’y aura pas de problème jusqu’à l’été et la conclusion d’un accord” avec les partenaires européens, affirme M. Stathakis.
Dans son interview au Wall Street Journal, il relève que la collecte d’impôts a baissé de 7% entre novembre et décembre 2014 (environ 1,5 milliard d’euros) et sans doute autant entre décembre et janvier. La Grèce souhaite obtenir de l’UE un financement-relais durant quelques mois, pendant l’élaboration d’un vaste plan comprenant réformes et aménagement de sa dette, mais l’UE n’y semble pour l’instant pas disposée.

La Grèce et ses créanciers dans l’obligation de s’accorder rapidement (06/02)
En finir avec les plans d’aide
Le nouveau gouvernement de gauche radicale Syriza d’Alexis Tsipras a en effet décidé d’en finir avec les plans d’aide gérés depuis 2010 par la troïka de ses créanciers (UE, BCE, FMI) moyennant des réformes drastiques. Il renonce ainsi à la dernière tranche d’aide de l’UE qui devait lui être versée fin février, ne réclamant que 1,9 milliard d’euros issus d’obligations grecques détenues par la BCE, sur les 7,2 milliards d’euros qui lui étaient destinés.
Il a aussi demandé vendredi à pouvoir émettre des bons du Trésor au-delà de la limite autorisée. Mais le temps presse. La Grèce a des engagements financiers à honorer, la BCE fait pression sur elle (voir la vidéo des Echos) et déjà de nombreux Grecs ne payent plus leurs impôts, en attendant de voir comment va évoluer le pays.

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/monde/europe/0204142304585-grece-pas-de-probleme-de-liquidites-jusqua-lete-selon-le-ministre-de-leconomie-1091121.php?2WTm7LZVv8obVHgs.99

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s